Google update core

Avec plus de 20 ans d’histoire en tant que moteur de recherche, il n’est pas surprenant que Google mette souvent à jour son algorithme.

Chaque année, Google modifie plus de 500 fois son algorithme de recherche. La plupart de ces modifications appelé aussi “Google update core” sont mineures, mais il arrive que certaines mises à jour soient bien plus importantes et affectent les résultats de recherche de manière significative.

En cas de baisse de votre positionnement ou suite à une chute brutale il est important de se pencher sur ces mises à jour de l’algorithmique de Google afin d’identifier les éventuels problèmes sur votre site Web et d’apporter les optimisations SEO nécessaires pour retrouver un bon classement dans le moteur de recherche.

Le système d’algorithmes de Google est un système complexe utilisé pour récupérer les données de son index de recherche et fournir instantanément les meilleurs résultats possibles pour une requête. Ce moteur de recherche utilise une combinaison d’algorithmes et de nombreux signaux de classement pour fournir des pages web classées en fonction de leur pertinence sur ses pages de résultats de recherche (SERP).

Au cours de ses premières années d’existence, Google n’a procédé qu’à quelques mises à jour de ses algorithmes. À présent, Google apporte des milliers de modifications chaque année.

Chaque fois que Google met à jour son algorithme, il franchit une étape supplémentaire pour rendre la recherche plus facile et plus pertinente pour les utilisateurs. Néanmoins, en tant que professionnels du référencement, nous sommes confrontés à des questions de la part de nos clients sur les raisons pour lesquelles la mise à jour des algorithmes a entraîné des fluctuations dans les classements.

Ces changements sont pour la plupart si minimes qu’ils passent totalement inaperçus. Toutefois, il arrive que le moteur de recherche procède à des mises à jour algorithmiques majeures qui ont un impact significatif sur les SERP, comme par exemple :

Mise à jour Google Panda

Date de lancement : 24 février 2011
Quels sont les facteurs à risque : Contenu dupliqué, plagié ou léger, spam généré par l’utilisateur et bourrage de mots-clés.
Comment ça marche : Panda attribue un “score de qualité” aux pages Web. Ce score est ensuite utilisé comme facteur de classement.

Mise à jour Google Penguin

Date de lancement : 24 avril 2012
Quels sont les facteurs à risque : Liens spams ou non pertinents et liens avec un texte d’ancre sur-optimisé.
Comment ça marche : L’objectif de Google Penguin est d’abaisser le classement des sites dont les liens sont jugés manipulateurs. Depuis fin 2016, Penguin fait partie de l’algorithme de base de Google ; contrairement à Panda, il fonctionne en temps réel.

Mise à jour Google Hummingbird

Date de lancement : 22 août 2013
Quels sont les facteurs à risque : Farce de mots-clés ; contenu de faible qualité
Comment ça marche : Hummingbird aide Google à mieux interpréter les requêtes de recherche et à fournir des résultats qui correspondent à l’intention du chercheur par opposition aux termes individuels dans la requête.

Mise à jour Google Pigeon

Date de lancement : 24 juillet 2014 au États-Unis et le 22 décembre 2014 au Royaume-Uni, Canada et Australie
Quels sont les facteurs à risque : Mauvais référencement sur et hors page.
Comment ça marche : Pigeon affecte les recherches dans lesquelles la localisation de l’utilisateur joue un rôle important. La mise à jour a créé des liens plus étroits entre l’algorithme local et l’algorithme de base : les facteurs SEO traditionnels sont maintenant utilisés pour classer les résultats locaux.

Mise à jour Google Mobile

Date de lancement : 21 avril 2015
Quels sont les facteurs à risque : Absence d’une version mobile de la page et mauvaise convivialité mobile.
Comment ça marche : Mobile Update de Google permet de s’assurer que les pages conviviales pour les mobiles se classent en tête de la recherche mobile, tandis que les pages non optimisées pour les mobiles sont éliminées des SERPs ou sérieusement sous-classées.

Mise à jour Google RankBrain

Date de lancement : Le 26 octobre 2015
Quels sont les facteurs à risque : Absence de caractéristiques de pertinence propres aux requêtes, contenu superficiel et UX de faible qualité.
Comment ça marche : RankBrain fait partie de l’algorithme Hummingbird de Google. Il s’agit d’un système d’apprentissage automatique qui aide Google à comprendre la signification des requêtes et à fournir les résultats de recherche les mieux adaptés en réponse à ces requêtes.

Mise à jour Google Possum

Date de lancement : 1er septembre 2016
Quels sont les facteurs à risque : Concurrence tendue dans votre région cible
Comment ça marche : La mise à jour de Possum a fait en sorte que les résultats locaux varient davantage selon l’emplacement du chercheur : plus vous êtes près de l’adresse d’une entreprise, plus vous êtes susceptible de la voir parmi les résultats locaux.

Mise à jour Google Fred

Date de lancement : 8 mars 2017
Quels sont les facteurs à risque : Contenu mince, fort en affiliation ou centré sur l’annonce
Comment ça marche : Dernière mise à jour confirmée de Google, Fred cible les sites Web qui ne respectent pas les directives de Google à l’intention des webmasters.

Mise à jour Google Medic (YMYL)

Date de lancement : 1 aout 2018
Quels sont les facteurs à risque :  Contenu de faible qualité, mauvaise expérience utilisateur et manque d’autorité.
Comment ça marche : Google a annoncé que le meilleur moyen de ne pas être impacté était d’être concentré sur le E-A-T (Expertise, Autorité, et Trust) de votre site. Il ne suffit pas de produire du très bon contenu, mais plutôt qui répondent à l’objectif de recherche de l’internaute.